Quelle puissance choisir pour votre amplificateur home cinéma et ses enceintes ?

Lorsque l’on choisit d’installer un home cinéma chez soi, la puissance doit être l’une des premières caractéristiques à prendre en compte lorsque vous êtes à la recherche d’un amplificateur AV.

Cependant, plusieurs facteurs rentrent en jeu pour arriver à déterminer la bonne puissance requise, à la fois pour l’ampli AV, mais également pour les enceintes.

Beaucoup de personnes font l’erreur d’évaluer un amplificateur home cinéma simplement sur sa puissance. Pourtant, c’est l’un des indicateurs d’amplifications les plus difficiles à comprendre pour un novice.

Pour cela, il est nécessaire d’avoir une compréhension des spécifications d’amplifications afin de mieux les interpréter et ainsi éviter des erreurs d’achats coûteuses.

La puissance en audio : quelques explications

La référence en matière de puissance audio reste la norme RMS. Il s’agit de la puissance moyenne continue que peut vraiment supporter votre enceinte ou votre amplificateur sans dommage. Il faut savoir qu’il ne s’agit pas de la puissance maximale, car toute musique est constituée d’une alternance de signaux élevés et modérés.

La puissance maximale pendant un temps réduit est le plus souvent indiquée sous forme de puissance crêtée ou encore de « Peak Power ». Pour les constructeurs, ils usent de plusieurs autres termes afin d’indiquer la puissance musicale. À noter simplement que le DIN est une norme allemande, mais elle est à comparer avec la puissance RMS.

Il est bien possible que vous voyiez des indices de puissance très élevés sur des ensembles home cinéma d’entrée de gamme et à l’inverse un indice assez faible pour un modèle haut de gamme. Cela ne signifie pas grande chose, mais sert à indiquer la compatibilité entre la pièce et l’ampli home cinéma.

Il est par ailleurs important de savoir qu’un ampli bien conçu vous surprendra sur sa capacité à couvrir certains espaces réputés difficiles à couvrir.

Quelle puissance pour l’amplificateur et les enceintes ?

Tout va dépendre de la taille de la pièce. En effet, il faut toujours vérifier que l’amplificateur soit suffisamment puissant pour alimenter toutes les enceintes, quelle que soit leur taille. En ce sens, la puissance en Watts RMS doit être égale à la somme de la puissance de chacune des enceintes.

Les côtes de puissance sont souvent présentées d’une manière qui rend difficile la comparaison entre les différents modèles d’amplificateurs. Il est donc très facile de s’y perdre. Voyons comment trouver la bonne puissance pour système home cinéma.

Qu’est-ce que la puissance de sortie ?

Mesurée en watts, la puissance d’un ampli AV est une mesure qui quantifie l’énergie qu’il produit. Pour faire simple, un watt = Tension (volt) x Ampérage.

La tension est fournie par l’amplificateur pour produire un courant électrique vers l’enceinte. Celui-ci transforme alors le courant en son. Il est donc utile de connaître la puissance qu’un amplificateur peut générer afin d’évaluer le volume sonore en fonction de la pièce d’écoute.

Certains amplis sont capables de générer beaucoup plus de puissance que d’autres. Partant de ce fait, de nombreuses personnes pensent que plus il y a de puissance, plus le son sera fort. Eh bien, en quelque sorte, mais peut-être pas aussi fort que vous pouvez le penser. De toute manière, ce n’est pas la chose la plus importante.

La puissance est également mesurée à une certaine impédance ou résistance électrique. Pour la plupart des amplificateurs de cinéma, vous remarquerez que l’impédance est mesurée à 8 ohms. Assurez-vous que ce nombre corresponde à l’impédance de vos enceintes. Voici un exemple de spécification de puissance typique : 100 W x 7 en 8 ohms (20-20k) à 0,05% THD.

Alors, comme une puissance avez-vous besoin ? Cela dépend de plusieurs facteurs. Certaines enceintes sont plus sensibles que d’autres et nécessitent donc moins de puissance pour conduire au même volume que les haut-parleurs moins sensibles. Voyons plus ça en détails .

La puissance par canal

Ce qui nous importe le plus sont les watts par canal. Cela nous indique la quantité de puissance qu’un amplificateur peut fournir aux enceintes sur chaque canal de sortie. Les amplis home cinéma peuvent varier d’environ 20 watts à 200 watts par canal, voire plus. Bien évidemment, plus la puissance est élevée plus l’amplificateur sera puissant.

Idéalement, vous devez rechercher une puissance élevée mesurée à faible distorsion (généralement entre 0,02% et 0,08% THD (distorsion harmonique totale).

Pensez-vous qu’un ampli de 100 watts soit deux fois plus fort qu’un amplificateur de 50 watts ? La réponse est non.

Doubler la puissance augmente seulement le niveau sonore de 3 dB, ce qui est très peu. Il faudrait environ 10 dB pour que le son soit deux fois plus forts. ne vous laissez donc pas séduire par les chiffres lorsque vous regardez les spécifications techniques liées à la puissance.

Un amplificateur home cinéma compris entre 50 et 100 watts par canal fournira un volume sonore plus que suffisant pour la plupart des gens. Au-delà, vous devez avoir une pièce suffisamment grande pour pouvoir en profiter.

Pensez à vérifier que la puissance de vos enceintes soit supérieure à celle de votre amplificateur home cinéma, afin d’éviter tout risque de saturation ou de dommages.

Rappelez-vous que la puissance n’est pas un critère de qualité pour un amplificateur. Par contre, celle-ci est d’une importance capitale si vous souhaitez associer un ampli à des enceintes de faible rendement.

Le rapport signal/bruit

Exprimé en décibel (dB), c’est le rapport entre le signal audio transmis par votre amplificateur et le bruit de fond. C’est un indicateur de qualité du son. Plus le rapport signal/bruit est élevé, et plus le son sera propre. Cela se traduit par un grand silence de fonctionnement, avec une absence de bruit parasite et de souffle.

La distorsion harmonique ou DHT

Exprimée en pourcentage, la DHT est le rapport entre la qualité du son de l’ampli et celle produite par les enceintes. Idéalement, le taux de distorsion harmonique doit se situer proche de 0%. Plus ce taux est élevé et moins la qualité audio est bonne.

Vérifier la plage de fréquences

Idéalement, il serait bon de connaître la puissance délivrée sur tous les canaux (de 20Hz à 20kHz), c’est-à-dire des graves vers les aigus, avec une faible distorsion. Or, les constructeurs expriment la puissance le plus souvent à 1 kHz, ce qui ne révèle pas la véritable puissance.

Vérifier la charge d’impédance

Si vous souhaitez comparer la puissance entre deux amplificateurs différents, alors la charge d’impédance doit être identique.

Il faut savoir que toutes les enceintes ont une impédance. Celle-ci varie en fonction de la taille et de la conception de l’enceinte et il est donc très important de se rappeler qu’un ensemble d’enceintes peut avoir une impédance différente de celle d’un autre ensemble d’enceintes.

Les hauts parleurs conçus pour une utilisation à la maison sont généralement évalués à 4, 6 ou 8 ohms.

Vous pouvez connecter des enceintes de n’importe quelle impédance à un amplificateur et ils fonctionneront. Cependant, si l’ampli home cinéma n’est pas conçu pour alimenter des haut-parleurs d’une impédance plus faible (4 ohms par exemple), alors l’amplificateur risque de surchauffer si vous augmentez trop le volume.

Dans la mesure du possible, cherchez à faire correspondre l’impédance des enceintes avec celle de l’amplificateur.

Pour cela, vérifiez s’il existe une plage d’impédance sur les spécifications de l’amplificateur.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *